Loading

PARTAGEZ !

Retrouvez-nous sur Facebook


Signez la Déclaration Universelle sur les Archives ! Cliquez sur le logo ci-dessus.
Pétition contre le projet européen sur les données personnelles
Pétition pour la révision de la recommandation 2012-113 de la CNIL
Pétition pour la gratuité des AD 16
Non à la privatisation du domaine public par la BNF !
Demande de mise en ligne de l'état-civil de la Haute-Vienne
Inscrivez votre site
Flèche haut Flèche bas

RELEVÉS DES ARCHIVES DE VENDÉE

Les avantages que nous offre l'outil "Noms de Vendée"

-     Avec Noms de Vendée, les Archives de la Vendée proposent leur propre indexation, en accès gratuit, avec de puissants outils constamment perfectionnés par ses administrateurs bénévoles autour de D. PÉNISSON. La base est elle aussi enrichie tous les jours par des contributeurs bien identifiés et qui sont propriétaires des données. Celles-ci ne pourront donc pas être revendiquées par des sociétés commerciales, puisque ces informations échappent à la qualification de données publiques.

 

Noms de Vendée est le seul outil à permettre une recherche indexée nominative qui a l'ambition à terme de couvrir TOUTES les archives de la Vendée. La dernière innovation, un nouveau module de correction en ligne et une "Recherche phonétique guidée" a encore été amélioré.

Cet outil demeure complètement accessible et gratuit lui aussi. Au 18 avril 2013 ce site, qui met déjà en ligne 1.783.524 fiches réparties sur toutes ses bases se verra prochainement complété de 700.000 nouveaux relevés, eux aussi gratuitement accessibles bien entendu.

Les généalogistes savent rechercher dans l’état civil par eux-mêmes. Passées trois ou quatre générations, le généalogiste amateur découvre très vite que l’intérêt de la généalogie réside ailleurs que dans l’état-civil et cherche à retracer l’histoire de ses ancêtres. Et le partenariat AD de la Vendée/Nom de Vendée nous procure les outils qui nous facilitent la tâche, celle de rechercher dans toutes les sources proposées par les archives : actes notariés, tenanciers des seigneuries, listes d'habitants, de réfugiés, de prisonniers...

 

Alors pourquoi ne pas reproduire cette expérience dans les autres départements ?

Si tout le monde se mobilise pour faire des relevés en coordination avec les AD, la généalogie restera libre et gratuite. Et personne ne pourra jamais se mettre en travers.

La seule chance que nous ayons de ne pas tomber dans le « droit à l’oubli », de ne pas devoir payer la consultation des relevés c'est de suivre l’exemple de la Vendée.

Et cet exemple nous montre que c’est possible !

Lire ci-dessous le témoignage de Dominique qui est prêt à céder l’outil Noms de Vendée gratuitement à condition que, comme en Vendée, les accès demeurent libres et gratuits, sans aucun frais d’adhésion.

La voie est donc ouverte ...

 

Témoignage de Dominique

J’ai développé bénévolement avec un ami toulousain une plateforme collaborative et réellement gratuite. Le produit s’appelait GénéaDP (Généalogie Donner et Partager).
En 2009, je l’ai donné au Conseil Général de la Vendée. Il s’appelle désormais Noms de Vendée, et il est totalement intégré au site des Archives Départementales.
 
Là est l’avenir !
Si toutes les AD de France proposaient des interrogations gratuites en ligne sur une base de données, comme en Vendée, aucune menace ne planerait.
Mais la plupart des associations généalogiques ne proposent des entraides qu’aux adhérents. Finalement, nombre d’entre elles ont la même logique que ceux qu’elles critiquent. Elles tendent ainsi le bâton pour qu’on leur tape dessus.
Si elles persistent, les sociétés commerciales ont de beaux jours devant eux !
Je vous demande de proposer aux associations généalogiques mon outil.
Je le cèderai gratuitement à condition que, comme en Vendée, les accès demeurent libres et gratuits, sans aucun frais d’adhésion !
Il faudra trouver un pilote par département. Le mieux serait que cela soit géré par des associations. Là est leur avenir.
Il faudra aussi localement trouver quelqu’un pour adapter GENEADP-Noms de Vendée.
Le développement de l’application est personnel et n’a pas coûté un centime aux AD85 … Je vous donne des centaines d’heures de travail…

Le  développeur toulousain continue infatigablement de m'aider pour adapter l'outil... bénévolement.
Pour la Vendée, j’ai intégré la totalité des données aux AD85, 1.384.529 relevés à ce jour !
Les associations pourraient à l’avenir effectuer le même travail que moi localement.
Diffusez largement cette information. Merci d’avance.
 
Dominique PÉNISSON

Pour de plus amples informations, nous vous proposons de lire le document édité par les Archives Départementales de la Vendée et Monsieur Dominique PÉNISSON sur cette plateforme collaborative.
Noms de Vendée-12 juillet 2011.pdf
Document Adobe Acrobat 88.4 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Herrou Bernard (dimanche, 20 mars 2011 17:34)

    Bonjour,
    L'idée est bonne, il faudrait prévenir les Cercles de Généalogie qui ont des relevés, tels que ceux qui sont membre de l'Association GENEABANK et le Centre Généalogique des Pyrénées-Atlantiques, qui a des relevés et d'autres communes sont en cours de relevé, de façon a ce qu'il ait une synchronisation avec les actes numérisés des Archives Départementales.
    Avec mes amitiés
    Bernard Herrou

  • #2

    Michel Mériel (vendredi, 24 juin 2011 20:54)

    Bonsoir Dominique,

    Le problème n'est pas l'outil; la plupart des associations généalogiques possèdent les outils pour mettre en ligne les données qu'elles possèdent.

    C'est l'essence même de ces associations qui est en cause : vous ne pouvez accéder aux données qu'en payant.

    Cordialement

    Michel Mériel

  • #3

    Dominique Pénisson (samedi, 25 juin 2011 11:22)

    Monsieur,

    Vous ne semblez pas être allé sur http://nomsdevendee.fr/ ...

    Je dirais pour ma part que ce sont très souvent des associations généalogiques qui essaient de tirer profit des relevés qu'on leur donne, offrant ainsi un bâton pour qu'on les maltraite...

    L'outil de consultation gratuite, sans aucune adhésion, que j'ai créé peut empêcher la main-mise des sociétés commerciales ayant des «vues commerciales» sur les archives publiques. Beaucoup d'associations généalogiques en rendant accessibles leurs données que sous condition d'adhésion jouent le même jeu que les sociétés commerciales qu'elles dénigrent. C'est le fonctionnement de ces associations qui est le facteur de leur décadence...

    Qui aurait intérêt à payer pour obtenir des infos alors qu'on peut obtenir celles-ci gratuitement?
    En 1 an, la base de données accessibles en ligne de nomsdevendee.fr est passé de 300.000 à 1.450.000... Ce n'est pas un hasard ni un miracle...

    J'invite toutes les AD de France à utiliser mon travail!

    Contactez les Archives Départementales de la Vendée, archives@vendee.fr, pour plus de détails...

    Cordialement,

    Dominique

  • #4

    Dominique Pénisson (samedi, 25 juin 2011 11:33)

    J'ai oublié d'écrire dans le précédent commentaire que je m'adressais à M. HERROU et non à M. MÉRIEL qui semble partager mon avis...

    J'ajoute que j'invite tous les convaincus du bien-fondé de ma démarche à entrer en relation avec les directeurs d'Archives Départementales pour que ceux-ci s'inspirent localement de http://nomsdevendee.fr...

    Cordialement,

    Dominique

  • #5

    Michel Mériel (samedi, 09 juillet 2011 21:31)

    Bonsoir Dominique,

    Il est vrai que je répondais au message de Bernard Hérou.

    En recherchant un peu, on trouve dans beaucoup de départements des initiatives de mise en ligne gratuites de dépouillements d'actes.

    Le problème est qu'une part importante des dépouillements a été réalisée par des bénévoles, dépouillements qui ont été commercialisés par les associations.

    Pour l'Orne, j'ai contacté un certain nombre de ces bénévoles qui - plus ou moins contents de l'orientation prise par l'association - ont accepté une mise en ligne gratuite par mes soins.

    Le site "Archives publiques libre" pourrait prendre l'initiative de créer une rubrique "Sites proposant des dépouillements gratuits"

    Cordialement

    Michel Mériel






  • #6

    Lionel STRAUSS (mardi, 10 janvier 2012 14:39)

    Bonjour,
    Je soutiens vivement l'initiative de Dominique Pélisson à qui j'adresse mes encouragements.
    Je suis surpris que ce témoignage ne suscite pas plus de réactions positives. C'est une sinon LA solution pour éloigner les rapaces qui rodent au-dessus de nos archives.
    Cordialement.
    Lionel Strauss

  • #7

    Pierre Escudier-Donnadieu (dimanche, 21 octobre 2012 07:26)

    Il y a beaucoup de vrai dans tout ça,j'en fais les frais moi-même en ayant adhéré à plusieurs associations......Alors qu'on peut obtenir des actes en compulsant les Archives des Départements qui les ont numérisés.....sauf l'Aveyron qui monnaye "chèrement"les CD-Rom de ses Communes.....
    Le travail est long et fastidieux,mais patience et longueur de temps.......Pierre.