Loading

PARTAGEZ !

Retrouvez-nous sur Facebook


Signez la Déclaration Universelle sur les Archives ! Cliquez sur le logo ci-dessus.
Pétition contre le projet européen sur les données personnelles
Pétition pour la révision de la recommandation 2012-113 de la CNIL
Pétition pour la gratuité des AD 16
Non à la privatisation du domaine public par la BNF !
Demande de mise en ligne de l'état-civil de la Haute-Vienne
Inscrivez votre site
Flèche haut Flèche bas

Le site "Archives Publiques Libres » possède désormais son propre nom de domaine référencé

Article du 09 Juillet 2011 sur le site de la RFG par Guillaume de Morant

Tout est dans le titre : Archives Publiques Libres est un site Internet de contestation...

 

----------

Notre réponse :

 

Bonjour,

 

M. de MORANT, l’équipe de « Archives Publiques Libres » vous remercie d’avoir publié un article sur son site et de lui avoir ouvert ce droit de réponse.

 

Tout d'abord, un petit rectificatif : « nous voulons simplement défendre l’ensemble des fonds d’archives en France, qui est un bien public imprescriptible et inaliénable» et pas simplement l’état-civil car comme vous le savez les généalogistes ont accès à l’ensemble des archives mises à leur disposition afin de reconstituer l’histoire familiale de leurs ancêtres (recensements, archives militaires, archives notariales etc… que ce soit au niveau communal, départemental ou national).

 

Effectivement ce site a été créé pour manifester nos craintes eu égard à la gratuité et à une forme de privatisation des archives mais également pour faire part de nos droits en tant que généalogistes et tant que citoyens.

 

Pas besoin de « convaincre que les archives sont réellement en danger » ?

A vous de juger par les diverses réactions déjà constatées :

- 40.000 signatures et plus d’utilisateurs des archives ont déjà signé la pétition

- le nombre d’élus qui l’ont également signé et ce, bien avant la création de notre site

- le nombre croissant de nos abonnés à la NEWSLETTER

- les messages que l’on reçoit en privé sur le bien-fondé de notre site, messages qui viennent d’Europe comme de l’Etranger, voire d’Outre-Atlantique.

- les discussions que nous avons avec les généalogistes et qui partagent notre inquiétude.

- les associations qui effectuent des relevés dans divers départements et qui se battent contre la marchandisation de leur travail effectué par des équipes de bénévoles.

- si l’on en juge également par les avis et/ou décisions prises depuis quelques temps par la CADA et les tribunaux administratifs.

- mais aussi par la réaction des conseils généraux suite aux injonctions qu’ils ont reçues.

 

Menaces réelles ou imaginaires ? Ce n’est pas quand il sera trop tard qu’il faudra pleurer sur notre sort. Comme on dit « Il vaut que prévenir que guérir » et c’est bien cet objectif que s’est fixé l’équipe de « Archives Publiques Libres » : nos Archives communales, départementales, nos Archives françaises doivent demeurer en accès libre et gratuit à tous ses utilisateurs.

 

Comme nous l’avons déjà dit sur notre site : les Archives sont notre Patrimoine, celui que nos ancêtres nous ont légué, et celui des générations futures et il y va de notre responsabilité en tant que parents, grands-parents et en tant que citoyens. Et avant toute chose, c’est également un devoir de respect envers nos ancêtres.

 

Pourquoi payer pour ce qui pourrait s'échanger gratuitement ? C'est encore une fois le politique qui va devoir trancher, mais heureusement le politique c'est nous aussi.

 

Les archives publiques en France sont dites "imprescriptibles", c'est-à-dire que la personne publique propriétaire ne peut pas en être dépossédée même si elle fait preuve de négligence. Et nous n’aurons de cesse de manifester pour cette noble cause tant que nous aurons le moindre doute sur le fait que nos Archives puissent être en danger.

 

Bien cordialement.

Pour l’équipe de Archives Publiques Libres

Christine MASSARDIER

Écrire commentaire

Commentaires : 0