Loading

PARTAGEZ !

Retrouvez-nous sur Facebook


Signez la Déclaration Universelle sur les Archives ! Cliquez sur le logo ci-dessus.
Pétition contre le projet européen sur les données personnelles
Pétition pour la révision de la recommandation 2012-113 de la CNIL
Pétition pour la gratuité des AD 16
Non à la privatisation du domaine public par la BNF !
Demande de mise en ligne de l'état-civil de la Haute-Vienne
Inscrivez votre site
Flèche haut Flèche bas

INFO 75 - 1100 registres de décès étudiés par Eclatdebois

22 juin 2016

Les petites fourmis que sont les bénévoles de Eclatdebois travaillent [oui il s'agit bien d'un travail à ce niveau là] sans relâche aux Archives de Paris et mettent également gratuitement en ligne leurs données afin que vous puissiez y retrouver vos ancêtres parisiens ou ayant transité par Paris.

Leur dernière mise à jour ne concerne pas moins de 1100 registres de décès de Paris (de 1792 à 1860) avec plus de 82.000 noms et cent et une professions.

N'oubliez pas de cliquer également sur l'onglet "Références des fichiers", vous y découvrirez plein de trésors généalogiques.

Chapeau bas messieurs et mesdames les bénévoles !

 

Ci-dessous le message de Eclatdebois :

NOUS L’AVONS FAIT :

 

LES 1100 REGISTRES DES DÉCÈS DE PARIS

 

(de 1792 à 1860)

 

ETUDIÉS : PLUS DE 82 000 NOMS

 

CONCERNANT CENT ET UNE PROFESSIONS

 

 

 

 

 

 

 

Eclat de bois est une association née de la rencontre fortuite - au-delà du temps - entre son fondateur et un lointain ancêtre, ouvrier du faubourg Saint Antoine, fief des métiers liés au bois et à l’ameublement de qualité. Autant dire que l’approche « affective et sociétale » de la chose généalogique imprègne solidement l’esprit de l’association et des membres qui la font exister. Les femmes y sont très majoritaires, et forment l’essentiel de l’équipe de recherche et de transcription des données. Claudine RENON, nous démontre constamment, qu’elle en est la cheville ouvrière.

 

 

 

 

 

L’investissement bénévole des personnes qui travaillent au dépouillement des archives constitue une force. Force puisée dans la conviction, dans la passion, dans l’engagement volontaire et le désintéressement matériel. Et aussi dans la qualité d’une relation humaine que donne l’esprit d’amitié.

 

 

 

 

 

Le site « eclatdebois » existe depuis cinq ans. La contribution d’informaticiens compétents, bénévoles et dévoués : Ludovic POISSON qui a bâti le site et Christian BERTRAND qui a développé de nouvelles applications, a permis de créer un site d’une structure peu usitée. La conception de fichiers croisés, qui est la base de notre renouvellement, propose jusqu’à 60 sources différentes. Cette conception offre au  public un outil socio-généalogique jamais réalisé à une telle échelle. Les réassorts que nous venons d’actualiser permettent dès maintenant d’accéder à              206 000 patronymes et d’autres mises à jour suivront prochainement.

 

 

 

 

 

Par le choix de ses orientations philosophiques et de ses options techniques, « eclatdebois » participe à la protection de notre patrimoine culturel, artistique et humain. C’est chaque jour un motif de fierté pour les bénévoles de notre association que de faire sortir de l’ombre des archives, la mémoire, les traces de vies simples d’une population humble et laborieuse. Au travers des 101 métiers répertoriés dans le « corps de métier » de l’ameublement et de la menuiserie d’intérieur, c’est une documentation sur la vie d’une population ouvrière qui prend corps par le travail de nos chercheurs bénévoles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                         

 

 

 

 

 

A l’heure de la dématérialisation informatique et de la « performance » du tout vite fait à tout crin ; à l’heure où le « technicien » de ci ou de ça éclipse l’ouvrier, il est bon de rendre à la lumière et à la mémoire la valeur du travail ouvrier, du travail artisanal ; l’importance de cette combinaison intelligente et talentueuse du geste, de la technique, du savoir-faire qui participent d’un métier. Un métier. Conscience professionnelle, respect du travail qui nourrit, dignité du travail bien fait en dépit de la maigre contrepartie d’un salaire dérisoire. En dépit de l’âpreté d’une vie au quotidien. En dépit d’une fragilité sociale souvent extrême qui a souvent poussé ces ouvriers à la révolte. Et pourtant, ce sont ces ouvriers qui ont offert à la France un patrimoine sans égal qui meublait hier les palais royaux et les demeures princières, comme il meuble aujourd’hui les palais d’un pouvoir devenu républicain.

 

 

 

La généalogie est porteuse de ces traces de vies : porteuse de l’histoire d’individus qui se conjuguent dans un milieu social circonscrit. La dimension sociale n’est pas la moindre chose dans le domaine de la généalogie. Cette dimension sociale dont les sociologues cherchent à comprendre l’impact sur les façons de penser et les façons d’agir. Le travail, la famille, les relations, les fonctions, l’habitat, les habitudes culturelles ; tout ce qui fait la vie et expose chacun à ses contingences.

 

 

 

 

 

Dans cette population ouvrière du faubourg Saint Antoine, les occasions de constater les porosités entre les catégories sociales restent exceptionnelles. Il se peut toutefois que, dans une généalogie, toutes les catégories sociales soient représentées. La Bruyère ne disait-il pas que « chaque Français descend d’un roi ou d’un pendu » ?

 

 

 

 

 

Le site « eclatdebois » vous propose : outre une nouvelle indexation qui facilite grandement la recherche, puisque chaque patronyme et ses prénoms, sont désormais suivis de la profession

 

 

 

-          une facilité d’accès ;

 

-          la totale gratuité d’accès aux informations fournies ;

 

-          un index des cent et un métiers ;

 

-          une couverture du XVIIIe au début du XXe siècle ;

 

-    des fichiers introduits par un texte qui en définit le contexte  historique ;

 

-         une mise à jour régulière ;

 

-     le respect du nom du chercheur et l’indication de la source pour chaque nom ;

 

-   un enrichissement continu de la base par la participation des internautes, avec notre fichier « Vous nous avez appris », savoir : bientôt 15000 participations.

 

 

 

 

 

« eclatdebois » propose une mise en perspective des informations au service d’une généalogie que nous pourrions qualifier de populaire, dans la simple mesure où nos fichiers concernent les résultats de recherches menées dans le cadre large certes, mais aussi cadré, des métiers du bois et du meuble à Paris.

 

 

 

   Jean Yves GROUSSET

 

                                                                                      « eclatdebois

 

Merci aux quelques 60 bénévoles, lesquels à des titres divers, ont collaboré au premier site socio-généalogique, dédié aux métiers du bois, sur la base des fichiers croisés.

 

 

 

Merci aux quelques 500 contributeurs, lesquels ont participé à notre fichier « Vous nous avez appris » et qui, souvent, nous ont appris, plus que nous ne l‘avons fait.

 

 

 

Merci aux 800 chercheurs inscrits sur le site.

 

 

 

Merci enfin aux 3900 personnes qui, chaque mois, consultent « eclatdebois », et qui avec nous, tout en étant à la recherche de leurs racines, participent à la reconstitution et à la conservation du patrimoine archivistique.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0