Loading

PARTAGEZ !

Retrouvez-nous sur Facebook


Signez la Déclaration Universelle sur les Archives ! Cliquez sur le logo ci-dessus.
Pétition contre le projet européen sur les données personnelles
Pétition pour la révision de la recommandation 2012-113 de la CNIL
Pétition pour la gratuité des AD 16
Non à la privatisation du domaine public par la BNF !
Demande de mise en ligne de l'état-civil de la Haute-Vienne
Inscrivez votre site
Flèche haut Flèche bas

"Pitié pour nos soldats qui sont morts !"

Bonjour,

 

Nous sommes des bénévoles souhaitant s'associer à la municipalité de Bolbec pour la réhabilitation et la valorisation du "carré spécial des corps restitués 14-18" au cimetière monumental de Bolbec. 


Lire la suite de l'article et liens pour contacter l'équipe.


Reportages

11 mai 2016

Ultime nettoyage le 09 avril 2016

17 février 2016

Bonjour à toutes et à tous,

 

Dans un petit peu plus de deux mois, un nouveau et dernier constat d’abandon sera établi au cimetière monumental de Bolbec.

 

Plusieurs familles se sont manifestées auprès de la mairie pour faire part de leur souhait de préserver et d’entretenir la sépulture du soldat familial.

 

D’autres, nous ont fait part, de leur désintérêt.

 

Pour beaucoup, l’absence de contact ou de réponse à nos courriels, montre le peu d’intérêt porté à cette histoire, à leur Histoire.

 

Le samedi 9 avril prochain, un ultime nettoyage des sépultures aura lieu sur la base du volontariat.

 

Une équipe de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) viendra de Bruxelles pour effectuer un reportage dans le cadre d’un documentaire en cours d’élaboration intitulé « Paysages en bataille ».

 

Cette équipe sera accompagnée par un photographe indépendant du Collectif Huma basé à Bruxelles, qui viendra effectuer lui, un reportage photographique.

 

L’Académicien Jean d’Ormesson a fait part, à l’occasion d’une interview dans l’hebdomadaire Le Courrier Cauchois (édition du 05 février 2016), de son intérêt pour cette histoire car il a un cousin qui repose dans la nécropole.

 

Le rendez-vous est fixé à 9 heures sur place dans une ambiance conviviale, solidaire et respectueuse.

 

Nous vous tiendrons informés de l’organisation prochainement.

 

En attendant, consultez notre page web.

 

Si ce n’est pas encore fait, prenez attache auprès de la mairie pour sauver le poilu de votre famille, qui s’est sacrifié pour notre liberté.

 

A bientôt,

Guillaume, Emmanuel, Alain et Benoît.

 

Contact : Sépulture des Poilus - Guillaume GUEROULT -

Les soutiens à la demande de reconnaissance du soldat Mansois non "Mort pour la France"

17 février 2016

Cher(e)s toutes et tous,
Quel plaisir de lire dans la presse régionale du jour (Courrier-cauchois), la compréhension et le soutien apporté par Monsieur Jean d'Ormesson, de l'Académie Française, concernant le destin de mon "cousin", le soldat Raymond MANSOIS (1899-1919).
Je ne désespère pas que ce soldat, mort à l'âge de 20 ans en 1919, soit un jour reconnu en qualité de "Mort pour la France".
Plusieurs membres de la famille me soutiennent dans la démarche de réhabilitation, conformément aux souhaits autrefois émis par les parents de ce zouave, pour que leur fils aîné soit "reconnu".
Les recherches continuent tant aux archives que dans les Journaux de Marches du 1er et du 4e régiment de Zouaves, ce dernier étant (avant sa dissolution), le plus décoré de France.
Tous mes remerciements :
- à Ghislain Anetta, rédacteur en chef adjoint à l'hebdomadaire le Courrier-cauchois et à la rédaction de ce journal ;
- à Monsieur Jean-Pierre Nicolas, ancien député-maire d'Evreux pour son sympathique soutien ;
- à Monsieur Douglas Potier, conseiller municipal à Bolbec ;
- à Mme Céline Brulin, conseillère régionale de Normandie et conseillère municipale de Bolbec ;
- au Lieutenant-colonel Nicolas Blassel, chef du Groupement de soutien de la Base de défense d'Evreux, pour sa compréhension, le temps passé à m'écouter et l'intérêt porté à cette "affaire" ;
 
- au Lieutenant-colonel François Tréhou qui connaît mon intérêt depuis près de quinze ans pour "Ceux de 14" et qui n'hésite jamais à me faire part de toute sa chaleureuse sympathie ; 
- au Chef d'Escadrons Alexandre Rothé, soutien de la première heure dans ma quête à dépoussiérer l'Histoire cent ans après et passionné de la Grande Guerre et de l'avenir incertain de ses vestiges... Ses écrits, d'une extrême sensibilité, sont poignants ;
- à mes parents, intrigués et à la fois intéressés par cette belle histoire familiale qui semblait pourtant rangée dans les "cartons" depuis bien longtemps ;
- à mes oncles et tantes, et particulièrement Marie-Claire et Axel, qui ne peuvent s'empêcher de penser à l'émotion et à la fierté qu'aurait eu ma grand-mère, Mamie (1915-1999), cousine germaine de Raymond Mansois, qu'elle avait connu...
- à mes proches, ma sœur Mathilde et son époux Grégoire, Ingrid, ma cousine, Thierry, mon cousin... Nelly et Alain, passionnés par l'histoire de ces poilus qui ressortent peu à peu de l'oubli ; 
- et surtout mon épouse, Laurence, qui suit de très près toute cette histoire, qui est aussi celle de nos enfants. Face à la maladie qui me ronge, c'est elle qui a nettoyé cette sépulture dont nous connaissons maintenant l'histoire, le portrait et le destin (encore mystérieux) de son résident ;
- A l'instar de Monsieur d'Ormesson, la fondation Henri Cartier-Bresson a elle aussi été contactée. Je garde bon espoir de recevoir un soutien de cette prestigieuse Fondation. Le fondateur, Henri Cartier-Bresson était lui aussi n "cousin" de ce soldat.
- Je n'oublie pas non plus mes amis, fidèles chercheurs, inlassablement passionnés et descendants des compagnons d'infortune du Zouave familial, qui sans eux, Benoît, Alain et Emmanuel, je ne pourrais avancer dans mes recherches ; la branche familiale de ce cousin étant quasiment éteinte ou désintéressée par le sujet.
- Je pense aussi à tous mes autres amis, qui je le sais, suivent de près ou de loin le sujet et je sais que par leur amitié, ils trouvent cette démarche hors du commun, mais émouvante. Je pense à M. Hubert Parent du Châtelet, à Isaure et Alain Cornet notamment, descendants de la famille Barbet.
 C'est sans aucun doute mon cursus militaire, et mon côté "citoyen" qui sont à l'origine de mon investissement pour cette cause.
Les idées fourmillent pour la sauvegarde et l'entretien de ces 90 sépultures. Affaire à suivre !
Demain, 6 février, nous poserons une plaque sur la sépulture du soldat Raymond Mansois en respectant au mieux les inscriptions gravées à l'époque par ses parents éplorés. Une manière symbolique pour montrer que son sacrifice n'est pas oublié.
C'est un bien modeste hommage pour ce jeune couvreur normand, qui n'avait sans doute pas demandé à tout quitter pour ne jamais revenir...
Il reste désormais à déposer auprès de l'Office National des Anciens Combattants une nouvelle demande d'étude du dossier car rien ne prouve qu'il est décédé d'une maladie contractée au combat, comme rien ne prouve l'inverse.
Bonne soirée,
Guillaume Guéroult

Quelques portraits de Poilus

Devoir de Mémoire.

Le dernier combat des poilus oubliés.

 

Lire l'article de Guillaume et voir les photos.

Bilan au 3 mai 2015

Une nouvelle fois, la recherche des familles des soldats inhumés à Bolbec (76) porte ses fruits. La presse écrite se fait régulièrement l'écho de notre action mémorielle et ses lecteurs se reconnaissent à travers la vie de ces soldats, parfois fois leur aïeul !

Le journal normand "La Voix Le Bocage" (Vire, Calvados) a fait paraître un article le 30 avril consacré à la famille du soldat Eugène PARIS. Ce soldat, oublié de tous depuis 100 ans est aussi mis à l'honneur à l'occasion d'une exposition qui a lieu en ce moment à la mairie de Coulonces (Calvados).

 

http://www.ouest-france.fr/un-travail-de-memoire-coulonces-et-la-guerre-de-14-18-3353791


http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/05/02/31991877.html

http://www.ouest-france.fr/retrouve-la-petite-niece-du-soldat-paris-3344659

Grâce aux journaux, nous avons pu retrouver les familles des soldats suivants :
- soldat Armand AUBERT : La Nouvelle République (Blois)

- soldat Jules BOUCHE : La Voix du Nord (Tourcoing)

- soldat Jérôme JOUFFRET : La Montagne (Vichy)

- soldat André MASSONNIER : La Dépêche du Midi et Le Petit Journal du pays toulousain

- soldat Jean-Marie GUEGAN : Le Télégramme (Lorient)

- soldat Eugène PARIS : La Voix le Bocage (Vire), La Chronique Républicaine (Fougères) et Ouest-France (Fougères)7


- quelques soldats normands de la région de Bolbec : Paris-Normandie, Courrier-Cauchois et Normandie-actu

Pour d'autres, comme le soldat CARLIER dont le journal La Voix du Nord s'est fait l'écho, des pistes, des contacts... mais pas encore de famille directe retrouvée.


Nous recherchons toujours des informations sur le soldat auvergnat Martin BALDY. Malgré nos relancent, les contacts avec la presse locale ont échoués. Patricia, une passionnée, nous aide beaucoup sur place pour retrouver la famille de ce soldat de la région d'Aurillac.

Nous remercions aussi l'Amicale du 7e régiment de Chasseurs pour son soutien et son aide pour les recherches et sa collaboration.


Le nettoyage des sépultures a été effectué la semaine dernière et redonne de l'éclat à ces vieux monuments usés par le temps. Les noms sortent de l'oubli. Les passionnantes recherches continuent. Merci à ceux qui nous aident spontanément pour prendre des photos, qui se déplacent dans tel ou tel cimetière de front de l'Est pour confirmer ou infirmer une hypothèse, ceux qui viennent entretenir et fleurir les tombes, la presse qui rappelle régulièrement notre action...


Nous travaillons en contact avec le service de l'Etat-civil de la mairie de Bolbec afin d'identifier au mieux les familles des poilus qui reposent dans les 90 sépultures.

http://sepulturesdespoilus.e-monsite.com/

https://www.facebook.com/pages/Pour-la-pr%C3%A9servation-des-s%C3%A9pultures-des-Morts-pour-la-France-%C3%A0-Bolbec/794875403868639

A bientôt.

Guillaume, Emmanuel, Alain et Benoît

Une vingtaine de familles retrouvées

Article du Courrier Cauchois du 24 avril 2015
Une vingtaine de familles retrouvées.pdf
Document Adobe Acrobat 2.4 MB

Soutien de l'amicale du 7ème régiment des chasseurs

14 avril 2015

Bonjour,

Afin de préserver les sépultures des "poilus" du carré des corps restitués de Bolbec, nos soutiens sont nombreux et parmi eux, nous avons reçu celui de l'amicale du 7e Régiment de Chasseurs et de son président, le colonel (cr) BARAN. Parmi ces 90 soldats, repose l'un des leurs, un "ancien", le soldat Henri PREVOST (1891-1919).


Lire l'article.

Même si la municipalité, par la voix de Monsieur le Maire, nous a fait part de son souhait de voir ces soldats continués à reposer en paix, notre combat continue pour retrouver le maximum de descendants de ces combattants.

Merci pour aide,
Très cordialement,
Guillaume, Emmanuel, Alain et Benoît.

Articles de journaux

 

La voix du Bocage
26 mars 2015, date où toute l'équipe rencontrait le maire de Bolbec.

 

Depuis, la famille de ce soldat a été retrouvée grâce à cet article et une descendance est à Vire (14) et à Toulouse (31)

Nettoyage des sépultures des Poilus de Bolbec le 25/ avril 2015

Les Poilus de Bolbec

Combien de veuves ? Combien d'orphelins ? Combien de mères effondrées ? Comment se représenter ce que signifie une seule vie perdue ? Comment rendre compte de la singularité de chaque individu, de ses émotions, de ses souvenirs, de ses sentiments ? 90 sépultures de soldats de la Grande Guerre composent le carré des corps restitués du cimetière monumental de Bolbec. C'est 90, voire plus, car des frères sont enterrés ensemble ; c'est un peu plus de 90 tempérament différents. C'est un peu plus de 90 destins
faits de souvenirs uniques dont tous auraient pu être le sujet d'un roman qui ne sera jamais écrit.

Une image, une vieille photographie jaunie, un visage. Un grade, un métier. Un nom, un prénom. Ces éléments sont indispensables afin de faire prendre conscience que chacune de ces vies détruites était à elle seule, un monde à part entière. Cent années se sont écoulées. Comprendre l'immensité de la souffrance de ces Hommes et de leurs familles ? Comment imaginer ces femmes venir fleurir et se recueillir sur la tombe de l'être cher, le papa inconnu et absent pour toujours, le mari aimé, le fils chéri, mort en
héros dont la photographie et les décorations trônent fièrement sur la cheminée, le buffet ou la table de nuit? Pour chacun de nous, c'est compliqué.

Alors, le meilleur hommage que nous pouvons leur rendre, entouré des leurs, de leurs descendants retrouvés, c'est retracer leur parcours, perpétuer leur souvenir afin qu'ils ne tombent pas une nouvelle fois dans l'oubli. Enfin, c'est sans doute un peu dérisoire par rapport à leur sacrifice suprême, mais à une époque où l'émotion est hyper médiatisée et nous même avons du mal à la cerner au-delà de notre rue, nous pouvons bien consacrer un minimum de temps à notre Mémoire. Nous pouvons au moins nettoyer et
entretenir la dernière chose qui leur reste sur terre, à ces Poilus : leur sépulture.

Pour celles et ceux qui le souhaitent, le rendez-vous est fixé à 9 heures samedi 25 avril au cimetière monumental de Bolbec, armés de brosses et de seaux.

Guillaume, Emmanuel, Benoît et Alain

Nous étions une petite dizaine en ce samedi matin nuageux et pluvieux pour arroser, lessiver, brosser et nettoyer les 90 sépultures de nos chers et valeureux poilus.

Café et croissants étaient les bienvenus dans une ambiance conviviale.

Les journalistes de la presse locale étaient présents et ne manqueront pas de parler, dans les prochains jours, de ce nettoyage de printemps.

Comme vous pourrez le lire dans le journal, le Paris-Normandie avait diffusé, dès vendredi, un appel aux bonnes volontés et publiait la liste des Poilus.


L'hebdomadaire Le Courrier-cauchois en avait fait de même.

N'hésitez pas à consulter notre site internet et notre page Facebook.


Merci à celles et ceux qui sont venus, parfois en famille et à ceux, qui trop loin pour faire le déplacement, nous soutiennent.

A bientôt,
Guillaume, Emmanuel, Alain et Benoît

Bonjour,

Le samedi 25 avril prochain, vous pouvez nous rejoindre (nombreux !) afin de nettoyer les sépultures de ceux qui sont morts pour notre liberté. Rendez-vous dans la matinée au cimetière monumental de Bolbec (76 - avenue Maréchal Joffre) armés de gants, de brosses et de seaux !

Prochainement, nous vous apporterons des précisions utiles à l'organisation de cette matinée placée sous le signe de la Mémoire, du respect et de la convivialité.

Le sacrifice des soldats et l'avenir de leurs sépultures ne doivent faire l'objet d'aucune reprise politique. Leur avenir doit dominer sur toute considération partisane.


Commenter sur le site directement.

Comptant sur vous pour diffuser l'information,

Cordialement,
Guillaume Guéroult

On a retrouvé la famille du solde MASSONNIER

1er avril 2015

La Dépêche du Midi - 31 mars 2015 - page 9
Actualité page 9 - Grand Sud - Poilus de
Document Adobe Acrobat 164.5 KB


Paru dans La Dépêche du Midi le 31 mars 2015.

Ne désespérons pas ! La famille de ce poilu a été retrouvée grâce à la ténacité de passionnés et de bénévoles. Merci à M. Delpiroux, journaliste, pour ces excellents articles qui ont permis ces retrouvailles, cent après la mort du soldat André MASSONNIER.

La presse écrite nous est d'une grande aide. Nous remercions chaleureusement ces rédactions. Grâce à elle nous avons pu retrouver la famille des soldats suivants :

La Nouvelle République : soldat AUBERT
La Voix du Nord : soldat BOUCHE
Le Télégramme : soldat GUEGAN
La Dépêche du Midi et Le Petit Journal du Pays Toulousain : soldat MASSONNIER
Ouest-France - La Chronique Républicaine - La Voix Le Bocage : soldat PARIS (en cours)
La Montagne : soldat JOUFFRET (en cours)

Il est à espérer que les journaux contactés dans certaines régions, comme en Auvergne, effectuent la même démarche afin de retrouver les familles. Une fois retrouvées, ces familles doivent prendre attache auprès de la mairie de Bolbec.

Nous restons à leur disposition.

Notre site "Préservation du Carré des Poilus au Cimetière Monumental de Bolbec".

A bientôt,

Guillaume Guéroult
Emmanuel Dubosc
Benoît Izabelle
Alain Raoul

Réception de l'équipe à l'hôtel de ville de Bolbec le 26 mars 2015

Bonjour,

Le collectif de passionnés que nous sommes, avons été reçus ce jour à l'Hôtel de Ville de Bolbec (Seine-Maritime), par Messieurs Dominique Métot, maire et Michel Saint-Léger, premier adjoint concernant l'avenir du carré qui regroupe 90 sépultures de poilus dans cimetière monumental.

A l'issue de la procédure de reprise qui s'achèvera au mois d'avril 2016, la meilleure solution pour préserver les sépultures des soldats inhumés dans le carré communal, sera étudiée dans le respect de la Mémoire de ces Hommes et de l'Histoire.

Les familles des soldats sont dès à présent invitées à se faire connaître auprès des services de l'Etat-civil de la mairie.

Nous remercions toutes les personnes qui nous aident dans nos recherches et les journaux dans les régions qui publient des articles destinés à retrouver les familles des soldats.

 

Liste des hommes inhumés dans le carré militaire du cimetière de Bolbec.


Très cordialement,

Guillaume Guéroult
Emmanuel Dubosc
Alain Raoul
Benoît Izabelle

31 janvier 2015

Procédure de reprise de concessions

Cimetière de Bolbec (Seine-Maritime)

Carré militaire 14-18

 

RECHERCHE FAMILLES ou/et DESCENDANTS de POILUS

 

Le carré militaire compte 90 sépultures.

 

Ces tombes bénéficient d’une concession perpétuelle à titre gratuit par délibérations de la commune de Bolbec des 2 février et 23 juin 1921.

 

La mairie de Bolbec a entrepris en avril 2013, une procédure de reprise des concessions.

 

Cette procédure complexe a pour but la reprise de la concession, l’exhumation des restes et la ré-inhumation dans un ossuaire (tombe de regroupement).  Une fois cette procédure achevée (avril 2016) la décision prise par la maire sera opposable aux familles ne s’étant pas fait connaitre ou ayant fait le choix de restituer la tombe à la commune.

 

Cette procédure est malheureusement légale. Les tombes de ces soldats ne sont pas sous la garde de l’état puisqu’elles ont été restituées aux familles à la fin de la guerre. Elle permettra à la mairie de  pouvoir disposer des actuels emplacements en les regroupant sous un même et unique monument.

 

Le choix des familles à la sortie de la Grande Guerre a été de récupérer leurs défunts pour leurs donner une sépulture unique. Le projet de la mairie pourrait aller à l’encontre de la décision initiale des familles, ces soldats ont fait le sacrifice de leur vie, nous leur devons bien les 2m² et la préservation de ceux-ci.

 

Depuis la fin de cette guerre, de nombreux soldats ont été retrouvés ensevelis, ceux-là sont alors inhumés dans des sépultures individuelles, alors qu’à Bolbec, les soldats bénéficiant d’une tombe, pourraient se retrouver dans un ossuaire de regroupement.

 

Dans le cadre de la procédure de reprise, la maire de Bolbec a le devoir de rechercher les ayants droits.

 

Notre association a été créée dans le but de s’opposer à l’exhumation des soldats.

Actuellement nous avons pris contact avec 32 familles.

 

Merci de faire circuler l'information sur les forums et sur vos liens sociaux.

 

Liste des Poilus

 

Article sur Normandie Actu contenant la liste des hommes inhumés dans le carré militaire du cimetière de Bolbec.

 

Contact

 

Alain, Benoît, Emmanuel, Guillaume.

« Préservation du Carré des Poilus du Cimetière Monumental de Bolbec »

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    PARPILLON Jean-Noël (dimanche, 01 février 2015 11:14)

    N'y a t il pas dans cette commune un comité du Souvenir Français qui puisse être interlocuteur de la mairie et prendre la gestion de la concession?
    c'est le cas du carré militaire de ma commune, La Motte-Servolex en Savoie.

  • #2

    NOCK Irène (dimanche, 01 février 2015 14:47)

    Quand j'ai appris que mon père est dans une fosse commune en Russie suite à la 2e guerre mondiale, j'ai été bouleversée et j'en souffre encore. Il serait important pour moi de savoir où repose son corps, symbolisé par une "pierre"avec un nom... Pour perpétuer son souvenir, j'ai mis une plaque à sa mémoire sur la tombe familiale. Il est important pour les descendants de retrouver les traces de ses ancêtres. Aussi je soutiens l'association qui s'oppose à l'exhumation.

  • #3

    Alain (vendredi, 06 février 2015 10:54)

    C'est là le problème ! Il semblerait que le comité local du Souvenir Français, par manque de moyens, ait proposé une tombe de regroupement suivant une directive du Comité Central du SF. Un moyen économique pour garder "bonne conscience" ?

  • #4

    berger (jeudi, 13 août 2015 13:48)

    bonjour
    je suis écrivain et je travaille sur un roman qui tire son origine
    de l'article du courrier cauchois relatif à la reprise des concessions au cimetière de bolbec en 2016 pour les poilus dont les familles ne se seront pas fait connaître
    j'aimerais en septembre pouvoir rencontrer brièvement emmanuel dubosc
    pouvez vous me donner ses coordonnées ?
    merci à vous
    cberger